top of page
  • Andrea Liss

Demandez à Andrea - Aurevoir HORSCAN

Vous êtes à la recherche de certains conseil pour votre couple? Peut-être avez-vous des questions sur l'éducation des enfants en Europe? Demandez à Andrea! Notre travailleuse sociale, Andrea Liss, choisira une question par mois et y répondra dans notre bulletin de la mi-mois. Vous pouvez nous soumettre vos questions de manière anonyme à l'adresse https://bit.ly/MFSEAndreaSFME.


Demandez à Andrea


  

Bonjour communauté HORSCAN. Le printemps est dans l'air... tout comme l'idée de retourner au Canada pour beaucoup d'entre nous, moi y compris. Le thème de ce mois-ci, à la rubrique Demandez à Andrea, est « Aurevoir HORSCAN ».  

  

Comment vous sentez-vous à la vue de la transition vers le Canada? La rubrique de ce mois-ci vous aidera à mieux comprendre les montagnes russes émotionnelles que représente l'étape préparatoire du retour dans notre pays d'origine. L'aurevoir est la première des trois étapes de la transition. Cet article sera familier à certains lecteurs, car il est en grande partie tiré d'une chronique publiée l'année dernière. J'ai mis à jour l'article sur les aurevoirs en fonction des commentaires de mes collègues prestataires de services communautaires (PSC) des Services aux familles des militaires (SFM). Un grand bravo aux prestataires de services communautaires qui travaillent d'arrache-pied chaque jour pour vous aider à passer du Canada au pays d'affectation et vice-versa!  

  

Pour ceux qui quittent la vie HORSCAN cet été, vous aurez entamé votre processus d'aurevoir. Pour ceux qui sont sociables, cela signifie qu'ils organisent leurs dernières sorties avec leurs amis. La plupart des gens sont en train de planifier leurs derniers voyages d'agrément HORSCAN, de coordonner la résiliation des contrats pour les téléphones et les services publics et, de manière générale, de mettre de l'ordre dans leurs affaires HORSCAN. Il est important de commencer tôt, surtout lorsqu'il s'agit de planifier des aurevoirs avec des amis. 

  

Il faudra peut-être rappeler à vos amis, collègues et voisins que vous partez - il y a tellement de déménagements et de changements lors des affectations militaires qu'il peut être difficile de savoir où chacun se trouve. Ne supposez jamais que les autres savent que vous quittez votre aventure HORSCAN cet été. C'est l'une des raisons pour lesquelles il est  judicieux de commencer à faire ses aurevoirs le plus tôt possible. Il est généralement recommandé de commencer à y penser en février, surtout si l'on est HORSCAN depuis trois ans ou plus. Il est important que vous et vos enfants fassiez l'expérience des derniers soupers avec les membres de la communauté et que vous disiez oui aux projets de dernière minute. Pour ceux qui préfèrent éviter les grandes fêtes, vous pouvez rencontrer discrètement les gens et les informer que vous ne voulez pas d'aurevoirs grandioses. Peut-être que des soupers intimes ou des pauses-café vous conviennent mieux. Écrire une carte à un ami en indiquant votre nouvelle adresse est peut-être plus dans vos cordes. Demandez à être ajouté à la liste des cartes de Noël de votre ami. Quelle que soit votre approche, sachez que quelqu'un d'autre peut en avoir une tout à fait différente. À vous de choisir le style d'aurevoir qui vous convient le mieux. Parfois, vous devrez faire quelques concessions si un ami a besoin de vous plus que vous ne le feriez habituellement. Si cela ne vous coûte  rien, pourquoi le lui refuser? S'il s'agit d'une contrariété, vous pouvez également évaluer s'il est  temps d'honorer votre propre style et d'être authentique. Comme on s'éclipse d'une fête sans prévenir personne, vous pourriez avoir besoin de faire de même dans ce contexte. Comme nous sommes compliqués! 

  

Les enfants doivent eux aussi commencer à faire leurs aurevoirs très tôt. Avez-vous discuté  de votre prochain déménagement avec vos enfants? Savez-vous ce qu'ils en pensent? Pouvez-vous discerner ce dont ils ont besoin maintenant et ce dont ils pourraient avoir besoin en mai et juin, lorsque l'école tirera à sa fin? Votre enfant voudra peut-être acheter un cadeau spécial pour un ami et le personnaliser pour marquer cette période spéciale de sa vie. N'oubliez pas que la recherche d'un cadeau significatif peut prendre du temps et qu'elle aura plus d'impact si elle est faite en priorité plutôt qu'à la dernière minute. Des mots gentils dans une carte sont toujours les bienvenus. Les enfants et les adultes ont une occasion rare, au moment des aurevoirs, d'exprimer délibérément l'impact qu'un ami particulier a eu. Par exemple, une épouse HORSCAN a écrit à son amie au moment de la quitter : « Tu as eu un impact sur moi. Je suis heureuse d'avoir pu passer du temps ensemble. Notre amitié HORSCAN m'a sauvée. Lorsque ma mère a eu des problèmes de santé, tu as été là pour moi et tu m'as aidée à gérer les soins à distance. Cela a beaucoup compté pour moi. Je chérirai les souvenirs du temps que j'ai passé avec toi ». Les aurevoirs sont un moment privilégié pour les échanges intimes, tant pour les adultes que pour les enfants.  

  

Nous vivons tous les aurevoirs différemment. Voici une liste de quatre styles. Quel est le vôtre? Quel est celui de votre conjoint? L'un de vous a-t-il besoin d'être plus poussé que l'autre? Que devez-vous faire pour que ce soit un bon aurevoir HORSCAN? 

  

1. L'heureux de partir - « Je sors d'ici! J'ai hâte de partir! J'adore le Canada. Il m'a  tellement manqué. J'ai hâte de retrouver Kingston. J'ai hâte de m'installer dans mon ancien quartier! On s'en fiche des adieux! Combien de temps dois-je encore rester ici »? Il est merveilleux que L'heureux de partir soit impatient de partir et qu'il compte les jours.  L'heureux de partir est peut-être heureux parce qu'il espère que le retour à la maison lui apportera le bonheur. Paradoxalement, certains d’entre eux ont trouvé leur HORSCAN insatisfaisant. C'est regrettable. Je vous recommande de demander l'aide d'un thérapeute. Si ous  tes un lecteur régulier de cette rubrique, vous savez que je recommande rarement de le faire directement, alors faites attention. Il est probable qu'il se passe beaucoup de choses pour vous sur le plan personnel et professionnel, ou que vous êtes trop isolé. L'esprit de « désir » et la peur peuvent nous priver de nombreuses expériences et de beaucoup de satisfaction. Il n'est jamais trop tard pour inverser la tendance. La tâche de L'heureux de partir est de ralentir, de faire le point sur son expérience et de se demander pourquoi il n'arrive pas à se réaliser au niveau personnel. Si vous ne vous occupez pas de votre malheur maintenant, vous risquez de vous priver d'un développement personnel important. L'échec n'est pas le meilleur des professeurs. Il est encore possible de transformer votre HORSCAN en victoire. Les liens ci-dessous peuvent vous aider. 

  

2. L'ambivalent - « Je sais que je dois partir, mais c'était tellement génial. Nous sommes  prêts à partir, j'entends les mots, mais je ne suis pas prêt. Cela me tue et pourtant j'ai fini par l'accepter. Mon HORSCAN a été extraordinaire. Le Canada n'est pas ce que je veux, mais l'endroit où je dois aller. J'espère que je serai heureux, mais je ne peux pas encore l'imaginer. Je suppose que cela viendra avec le temps, mais... ». La conversation de L'ambivalent sur son retour au Canada est caractérisée par « Oui, mais... ». Il doit se concentrer  ur l'acceptation et le plus tôt sera le mieux. Dans ce cas, le « Oui, mais »  implique de ne pas voir la réalité telle qu'elle est. Le problème ici est que vous n'avez pas d'autre choix que de retourner au Canada, mais que votre esprit aimerait croire le contraire. Le retour au Canada aura lieu, que vous le vouliez ou non. L'ambivalent aurait avantage à dresser une longue liste réfléchie des avantages du retour au Canada et des inconvénients du HORSCAN. Il pourrait avoir besoin de l'aide d'un ami à cet égard. Contacter des personnes dans son pays d'origine pour leur poser des questions à ce sujet peut s'avérer utile. Veillez à rester à l'écart de ceux qui confirment vos idées négatives sur le retour au Canada. L'ambivalent aura intérêt à changer ses sentiments à l'égard de son retour ou à l'accepter radicalement. Là encore, voir les liens ci-dessous.    


3. Le déménageur offensé - « Je ne veux pas partir. Je suis en colère de devoir partir. C'est  la meilleure expérience de ma vie et je ne peux pas imaginer qu'elle doive s'arrêter. Il n'en est pas question. Je vais débattre et négocier pour rester quoi qu'il arrive. Je vais m'y accrocher aussi longtemps que je le pourrai ». La meilleure chose à propos Des déménageurs offensés, c'est qu'ils ont été de fervents partisans de leur HORSCAN. Ils ont donné tout ce qu'ils pouvaient. Qui peut leur reprocher de s'accrocher? Gardez à l'esprit qu'un tel attachement crée de la souffrance. Le déménageur offensé doit faire le point sur tout ce qu'il a donné et être fier de ses contributions positives à la communauté et à la famille. Il a été, à un moment donné, le meilleur supporteur, ce dont nous avions tous besoin. Encore une fois, c'est la compétence de l'acceptation radicale qu'il doit mettre  en  pratique, et vite. Si vous parlez à l'un d'eux, aidez-le en le remerciant pour tout ce qu'il a fait! Il est intéressant de noter que Le déménageur offensé et L’heureux de partir  ont beaucoup en commun sous la surface - tous deux sont très mécontents et s'entêtent. 

  

4. Le marin calme - Le marin calme est plutôt génial. Son approche des aurevoirs est la suivante : « Je peux commencer tôt. Même si je n'ai pas de message encore, je sais que je pars, alors je vais profiter au maximum du temps précieux qui me reste. Comment puis-je avancer tout en profitant pleinement de la vie en Europe? De quoi ai-je besoin? De quoi mes enfants ont-ils besoin? Qu'est-ce que j'attends avec impatience et comment vais-je m'y prendre? La vie militaire a ses hauts et ses bas. Il est temps de persévérer, d'être présent et de faire preuve de cran! Et c'est parti! Le marin calme s'intéresse à sa transition et la considère comme un défi personnel qu'il s'agit de relever le mieux possible. Il comprend qu'il a acquis de l'expérience en matière de transition et qu'il sait clairement pourquoi le retour au Canada correspond à ses objectifs de vie. Il est optimiste quant à la transition vers  le Canada et comprend qu'il n'est pas le même que lorsqu'il a quitté et que le Canada a certainement changé. Il réalise que les nouveaux endroits s'accompagnent d'un ensemble d'attentes et de fantasmes. Il utilise son choc culturel et sa transition HORSCAN et l'applique délibérément à la transition vers le retour au Canada. 

  

Je vous souhaite bonne chance dans votre nettoyage, votre désencombrement et vos  derniers voyages HORSCAN! Bonjour Canada! 

  

Ressources 

  

Comment renverser la situation : 

  

Persévérance, passion, courage et toutes sortes de bonnes choses sur les objectifs et le comportement : 


Si vous souhaitez poser une question pour la rubrique "Demandez à Andrea", veuillez envoyer votre question anonyme à https://bit.ly/MFSEAndreaSFME et Andrea fera de son mieux pour partager certaines de ses idées.


Andrea est titulaire d'une maîtrise en travail social. Elle est travailleuse sociale agréée et psychothérapeute agréée (Ontario) avec plus de 20 ans d'expérience. Elle est membre du corps professoral de l'Université McMaster, où elle enseigne dans le cadre du programme de maîtrise en psychothérapie.

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page